Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Atelier Digit_Hum > Journées d’études et publications

Atelier Digit_Hum 2013

Cet atelier organisé par Marie-Laure Massot au CAPHÉS, Irène Passeron et Alexandre Guilbaud à l’IMJ et soutenu par le Labex TransferS, le Comité D’Alembert de l’Académie des sciences et le CNRS souhaite amorcer une réflexion sur les outils numériques à développer pour valoriser le corpus D’Alembert et faire ainsi émerger de nouvelles pistes de recherches.

Les projets numériques appliqués au corpus D’Alembert sont déjà nombreux et diversifiés :

  •  le logiciel ORIGAMI « Outils pour la Recherche Informatisée sur la Genèse des Avant-textes du Manuscrit à l’Imprimé » développé par A. Guilbaud (IMJ) et O. Ferret (Lyon 2/UMR LIRE) et appliqué aux Éloges de D’Alembert et à sa correspondance (I. Passeron, A. Guilbaud et ML Massot) ;
  •  le cas d’étude D’Alembert à l’intérieur du projet américain Mapping the Republic of Letters , I. Passeron et ML Massot ;
  • le projet international d’Edition Numérique Collaborative et Critique de L’Encyclopédie ENCCRE , A. Guilbaud (UPMC/IMJ), Marie Leca-Tsiomis (Université Paris X Nanterre), I. Passeron (IMJ). Pour plus d’information sur le projet, voir l’article de présentation http://dalembert.hypotheses.org/ et http://enccre.academie-sciences.fr/.
  •  la cartographie de la correspondance de D’Alembert en collaboration avec Julien Cavero, cartographe du Labex TransferS, dans le cadre de notre projet commun de création d’une interface d’entrée au logiciel ORIGAMI, mais aussi de l’exposition « Sciences en cartes » (Ebullitions - Nuit des sciences, 6 juin 2014 à l’ENS Paris, voir l’article sur le blog "D’Alembert et l’ Encyclopédiehttp://dalembert.hypotheses.org/ ).

L’Atelier DigitHUm nous permet de faire le point sur les outils que nous développons en les présentant à un public plus large que les simples membres et partenaires du Groupe D’Alembert, ce qui nous permet de les tester, de partager leurs innovations et d’avoir un retour de nos collègues confrontés aux mêmes problématiques. C’est également l’occasion d’une réflexion plus théorique sur les transferts de connaissance numérique.

Programme de l’Atelier DigitHUm 2013