Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Centre documentaire > Fonds collectés > Fonds institutionnels

Henri Berr (1863-1954) et le Centre International de Synthèse

Historique

Créée en 1925 par Henri Berr, et reconnue d’utilité publique, la Fondation "Pour la science" a pour but de “développer et coordonner les recherches de science pure, de remédier ainsi à l’inconvénient des spécialisations trop étroites”. Son action porte sur les renouvellements de l’historiographie, de l’histoire et de la philosophie des sciences de l’entre-deux-guerres à nos jours.
La Fondation « Pour la Science » – Centre International de Synthèse est historiquement la tutelle intellectuelle du CAPHÉS : lui appartiennent les titres des deux revues, la Revue d’Histoire des Sciences et la Revue de Synthèse, la collection “L’Évolution de l’humanité”, mais également des archives et un fonds d’imprimés.

Les archives ont été déposées, avant la création du CAPHÉS, à l’IMEC (Institut Mémoire de l’Édition Contemporaine) ; quant aux imprimés, ils sont déposés au CAPHÉS par la Fondation « Pour la science » (qui en reste propriétaire), afin qu’ils soient conservés et accessibles au public, ce qui n’avait jamais été le cas depuis la création de la Fondation.
Les collections ont quitté l’Hôtel de Nevers (12 rue Colbert, Paris 2e) en avril 2006.

 La Bibliothèque d'Henri Berr et la Bibliothèque du Centre international de synthèse

Le fonds est constitué à la fois de la bibliothèque personnelle d’Henri Berr – elle reflète ses intérêts personnels, tels que la philosophie et l’histoire, notamment ses recherches sur Gassendi  ; des ouvrages envoyés pour compte rendu aux deux revues publiées par le Centre International de Synthèse  ; des périodiques envoyés en échange de la Revue de Synthèse. Ce fonds témoigne de l’histoire intellectuelle de la fin du XIXe siècle à nos jours. Il déborde l’histoire des sciences pour proposer plus largement un panorama de l’histoire des idées.

Il est difficile de démêler au sein des monographies ce qui relève des choix personnels d’Henri Berr des ouvrages qu’il a reçus dans le cadre institutionnel du Centre International de Synthèse, qu’il a fondé et dont il a assuré la direction jusqu’à sa mort.

Le fonds est classé tel qu’il l’a été au Centre international de synthèse, la numérotation existante a été reprise dans les cotes attribuées. Pour ranger matériellement le fonds, nous avons choisi de faire une césure artificielle en fonction des dates de publication des ouvrages, et d’intituler le fonds «  Bibliothèque Henri Berr  » la partie des ouvrages publiés jusqu’à la fin de 1954 (il est mort en novembre 1954), et «  Bibliothèque du Centre International de Synthèse  », la partie des ouvrages publiés de 1955 à nos jours. Il est d’autant plus difficile de faire la part entre un fonds Henri Berr et un fonds Centre de Synthèse que Suzanne Delorme (1913-2005), cheville ouvrière du Centre de Synthèse de la mort d’Henri Berr à la fin des années 70, a reclassé les ouvrages ultérieurement, mêlant les strates chronologiques au profit d’un classement plus thématique. Par conséquent, pour comprendre la constitution du fonds, la numérotation dont il a fait l’objet ne peut être prise en compte.

Total des titres  : 7.920 titres dont 536 tirés à part

Périodisation du fonds  : de 1565 à 2005

Ouvrage le plus ancien  : Andrea Alciati. Andreae Alciati I. C. Mediolanensis De verborum significatione. Libri IIII, Eiusdem in titulum XVI. Lib. L. Digestorum commentarii. Lugdini, 1565.

Ouvrage le plus récent  : William Tait. The provenance of pure reason  : essays in the philosophy of mathematics and its history. Oxford, 2002 («  Logic and computation in philosophy  »).

Années les plus représentées dans le fonds  : années 1960 (1155)  ; années 1950 (968)  ; années 1970 (920)  ; années 1990 (833).
À signaler  : 504 ouvrages publiés avant 1899, dont 72 livres anciens (publiés avant 1831).
Langues les plus représentées  : français, anglais, allemand.

Ces résultats sont à pondérer selon au moins deux paramètres  : les livres du fonds sont ceux qui restent – beaucoup sont partis pour compte rendu  ; il manque les ouvrages que le Centre Koyré a emportés lors de son déménagement de la rue Colbert vers le Muséum National d’Histoire Naturelle. D’autre part, l’activité éditoriale n’est pas comparable en 1900, en 1950 et en 1990.

Thématiques du fonds  : fonds de sciences humaines comprenant de la philosophie (antique, moderne, contemporaine), de l’histoire (dont de l’archéologie et de la préhistoire), de l’historiographie, de l’histoire des sciences (astronomie, botanique, physique, chimie, etc.), de la médecine et de l’histoire de la médecine, de la géographie, de la géopolitique, de la politique (socialisme, marxisme), de l’histoire de l’économie, l’histoire de la presse, histoire du livre, histoire du droit, de la sociologie, de l’anthropologie, de l’ethnologie, des neurosciences, de la linguistique, de la psychologie et de la psychanalyse, des sciences religieuses et de la sociologie des religions, enfin de l’histoire de l’art.
Cotes : BER et CIS

Bibliothèque de la Revue d’Histoire des Sciences

Il manque les ouvrages que le Centre Koyré a emportés lors de son déménagement de la rue Colbert vers le Muséum National d’Histoire Naturelle. Fonds qui s’est constitué à partir de 1989. On y trouve essentiellement des ouvrages des années 1990.
Le fonds est classé selon l’ordre donné par l’équipe travaillant pour la revue. Il s’agit d’un fonds ouvert.

Total des titres   : 1088 titres
Périodisation du fonds   : de 1900 à 2008
Ouvrage le plus ancien   : Ivor Grattan-Guinness. Convolutions in French mathematics (1800-1840). Vol. 1-3. Basel   : Boston   : Berlin, 1900 (« Science Networks   : historical studies »   ; vol. 1-3).
Ouvrage le plus récent   : Gottfried Wilhelm Leibniz. Mathematische Schriften, t. 5, 1674-1676. Berlin, 2008 (Gottfried Wilhelm Leibniz sämtliche Schriften und Briefe ; Siebente Reihe, 5).
Années les plus représentées   : années 1990 (738)
Langues les plus représentées   : français (pour quasiment la moitié du fonds), anglais (pour un quart), puis allemand et espagnol.
Thématiques du fonds   : histoire des sciences
Cote RHS