Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Centre documentaire > Fonds collectés > Fonds personnels

Madeleine Sirugue-Collin

Éléments biographiques

Depuis le début de sa carrière, Madeleine Sirugue-Collin a mené des recherches dans le domaine de la physique théorique. Par ses recherches, elle a prolongé le mouvement contribuant au renouveau de cette discipline en France après-guerre. Consciente de la nécessité de témoigner de ce renouveau, elle a archivé les cours et séminaires auxquels elle a assisté. Elle en a fait don au CAPHÉS.

Le fonds Madeleine Sirugue-Collin au CAPHÉS

Ce fonds, arrivé parmi les premiers au CAPHÉS, est venu initier un axe qu’il semble important de développer pour l’histoire de la physique contemporaine, à savoir le renouveau de la physique théorique en France après la Seconde Guerre mondiale.

Le fonds consiste en 21 boîtes d’archives correspondant à 125 titres de cours, conférences, séminaires prononcés entre 1950 et 1970, qui ont eu lieu notamment à l’ENS, aux séminaires des Houches, à la Cargese Summer School, à Marseille, à Bordeaux, au CERN, à l’Université d’Orsay, également quelques thèses. Le fonds a conservé l’ordre donné par la donatrice et porte la cote "SIR".

Le CAPHÉS souhaite réunir un ensemble de fonds concernant la physique théorique en France depuis l’après-guerre. En effet, l’histoire de la physique théorique en France reste à écrire notamment à partir des archives personnelles des chercheurs qui y ont participé.