Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Centre documentaire > Fonds collectés > Fonds personnels

Pierre Costabel (1912-1989)






Sensible au fait que le CAPHÉS s'était vu confier par les filles de René Taton les archives de leur père, Jean-Robert Armogathe a décidé de donner au CAPHÉS les archives de Pierre Costabel qu'il avait en sa possession.

Éléments biographiques

Reçu au concours de l'ENS en mathématiques en 1932, Pierre Costabel est encouragé dans ses études par Joseph Pérès (spécialiste de mécanique des fluides et historien des sciences). Se découvrant une vocation religieuse au cours de sa formation, il est ordonné prêtre dans l'ordre des Oratoriens en 1949, après avoir passé la guerre en captivité. En 1946, il rencontre Pierre Teilhard de Chardin, le Père Lejay et Gaston Barchelard, qui l'influencent dans son parcours intellectuel et spirituel. En 1956, il entre au Comité National d'Histoire et de Philosophie des Sciences, dont il est le secrétaire jusqu'en 1972. En 1958, Alexandre Koyré le nomme, aux côtés de René Taton, Directeur adjoint du tout nouveau Centre de Recherches d'Histoire des Sciences et des Techniques logé au 12 rue Colbert, centre qui devient en 1966 le Centre Alexandre Koyré. Après le décès d'Alexandre Koyré en 1964, René Taton prend la direction du Centre et Pierre Costabel reste son adjoint. Parallèlement, en 1960, il est nommé Chef de Travaux à la VIe section de l'École Pratique des Hautes Études dont il est diplômé. De 1959 à 1965, il est le rédacteur en chef des {Archives internationales d'histoire des sciences} . Enfin, en 1963, il est élu membre de l'Académie Internationale d'Histoire des Sciences, dont il est le secrétaire perpétuel de 1965 à 1983.
Ses recherches, aussi bien dans le champ mathématique que dans celui de l'histoire des sciences, ont porté sur Leibniz, Varignon, Bernoulli, Descartes, Sadi-Carnot, Siméon Denis Poisson, Euler, Kepler, Newton, le cardinal de Bérulle ou encore Malebranche. Il est l'auteur de nombreuses éditions de texte et a contribué à faire connaître tout un corpus méconnu.

 

Les archives de Pierre Costabel au CAPHÉS

Que le CAPHÉS puisse conserver aujourd'hui des archives scientifiques produites par Pierre Costabel est important à plus d'un titre. D'une part, cela permet de mettre en valeur le travail scientifique d'un personnage éminent de la communauté des historiens des sciences. D'autre part, le CAPHÉS conservant la plupart des fonds des institutions scientifiques auxquelles il s'est dévoué et pour lesquelles il a déployé une grande partie de son activité - le Comité National d'Histoire et de Philosophie des Sciences, l'Académie Internationale d'Histoire des Sciences avec les archives de la revue {Archives internationales d'histoire des sciences} , et enfin, les archives personnelles de René Taton - , les archives de travail de Pierre Costabel y prennent tout leur sens. Acteur majeur de l'histoire des sciences en France, son travail se situe au centre du réseau constitué par les différents fonds mis à disposition au CAPHÉS. Les archives de Pierre Costabel sont constituées de 12 boîtes d'archives comprenant essentiellement des dossiers thématiques concernant les auteurs qu'il a étudiés : Descartes, Gilles Filleau des Billettes, Malebranche, Maupertuis, Euler, Bernoulli, Mersenne, Varignon, Arago, Fresnel, Leibniz, enfin, l'Académie royale des sciences. Consultez l'inventaire de ces archives sur CALAMES.

 

Informations complémentaires
Pour en savoir plus sur la biographie et la bibliographie de Pierre Costabel, se reporter à l'article très complet (et dont nous avons extrait les éléments biographiques présentés ici) de Lucie Gobillot-Costabel et de Mirjana Ilic, "Pierre Costabel, une figure marquante de l'histoire des sciences au XXe siècle", dans {Archives internationales d'histoire des sciences} , vol. 59, n° 162, 2009 (juin).
Archives de Pierre Costabel : un autre fonds d'archives est conservé au Centre Alexandre Koyré. Pour en savoir plus, s'adresser à Anabel Vazquez (anabel.vazquez[@]cnrs.fr ; tél : +33 (0)1 40 78 26 44).