Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Centre documentaire > Fonds collectés > Fonds personnels

Yves Bouligand (1935-2011)

Fin février 2013, les archives scientifiques d’Yves Bouligand et sa bibliothèque de travail (771 titres) sont venus de Caen pour être valorisés au CAPHÉS.

Fils du mathématicien Georges Bouligand (1889-1979), entré à l’ENS en 1956, il s’est très tôt consacré à l’étude des structures organisées, ou en cours d’organisation, de la matière vivante. Il a soutenu sa thèse de doctorat en sciences naturelles en 1972, intitulée Les Arrangements fibrillaires torsadés dans les matériels biologiques et leur signification : étude plus particulière de la cuticule des Arthropodes. Ses recherches très originales lui ont permis d’associer les concepts et les méthodes de la biologie cellulaire, de la physique et de la géométrie.

Yves Bouligand est considéré comme l’un des chercheurs en biologie théorique les plus importants de sa génération. S’inspirant de D’Arcy Thomson, Yves Bouligand a axé l’essentiel de ses travaux sur l’étude des analogues biologiques des cristaux liquides et la morphogenèse. Il a travaillé notamment avec François Grandjean, Pierre Delattre (fondateur de la Société française de biologie théorique), Emmanuel Fauré-Frémiet, mais aussi avec des physiciens tels que Pierre-Gilles de Gennes, Jacques Friedel, René Thom, Maurice Kléman. Ses recherches l’ont amené à aborder de nombreux domaines : la biologie théorique, la physique théorique, mais aussi l’écologie, l’histoire des sciences, ou encore la pharmacie.

C’est notamment en raison de la transdisciplinarité de son approche que le Centre documentaire du CAPHÉS a accepté ce fonds et sur les conseils éclairés de Michel Morange, historien de la biologie et directeur du Centre Cavaillès (ENS). En effet, Yves Bouligand a été au départ de nombreuses recherches qui sont toujours d’actualité. Tout comme les travaux de Jeannine Yon-Kahn qui lancent les recherches en enzymologie, les travaux d’Yves Bouligand ouvrent de nouvelles voies. Ces archives sont conservées dans 229 boîtes et représentent à ce jour le fonds d’archives personnelles le plus volumineux conservé au CAPHÉS.

Au printemps 2015, l'inventaire des archives est en ligne dans CALAMES* et les ouvrages accompagnant les archives sont  complètement catalogués dans le catalogue collectif des bibliothèques de l'ENS (deux types de recherches sont possibles pour interroger ce fonds : par une recherche auteur "Bouligand, Yves" et choisir l'entrée comportant l'indication "provenance" ; par cote : Caphés YBO).

Pour valoriser ce fonds, une journée d'étude intitulée "Yves Bouligand (1935-2011), entre observations et théories, science et art" a été organisée par le CAPHÉS en partenariat avec le Centre Cavaillès (République des Savoirs, USR 3608) avec le soutien du Labex TransferS, le 26 novembre prochain à l'ENS. Une exposition, intitulée "Formes et dessins dans l'oeuvre scientifique d'Yves Bouligand : cristaux liquides et biologie", a été associée à cette journée d'étude. Elle a présenté les dessins d'Yves Bouligand et s'est tenue dans la salle historique de la Bibliothèque d'Ulm-Lettres-Sciences humaines du 26 novembre au 18 décembre. Un catalogue d'exposition paraîtra en 2017 chez Hermann.

 

NB : Les informations biographiques et scientifiques données ici ont été empruntées à la Notice qui lui a été consacrée dans Archicube, n° 11bis, numéro spécial, 2012 (février), p. 197-201.

*Vous pouvez également consulter l'inventaire des archives au format pdf.