Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Colloques > 2016

Quels rôles pour les chercheurs en sciences sociales dans l’émergence des problèmes publics ?

Quels rôles pour les chercheurs en sciences sociales dans l'émergence des problèmes publics ?

 

Programme ci-joint

9h-15 / 13h Amphithéâtre Jean Jaurès, ENS, 29, rue d’Ulm, 75005 Paris

9h15 : Café d’accueil

9h45 : Introduction par Mathias Girel et Emmanuel Henry

10h00 “Social Scientists in the Courtroom : The Power and Limitations of History to Effect Social Change”

Gerald Markowitz, Distinguished Professor à City University of New York
David Rosner, Ronald H. Lauterstein Professor à Columbia University

La discussion sera engagée par Paul-André Rosental, Sciences Po Paris / EHESS et sera suivie d’un échange avec la salle.

L’inscription est gratuite mais obligatoire en raison du plan Vigipirate à l’adresse suivante : propublicspsl@gmail.com

Ce séminaire est le premier du programme de recherche Propublics soutenu par l’IDEX PSL (ANR-10-IDEX-0001-02)
porté par
Mathias Girel (UMS3610/USR3608, ENS),
Daniel Cefaï (CEMS-IMM, EHESS),
Emmanuel Henry (Université Paris-Dauphine, CNRS, UMR IRISSO)
Nathalie Jas (INRA, RiTME).

Cette séance est organisée en lien avec le master Action publique et régulations sociales (Politiques publiques et opinion) de l’Université Paris-Dauphine.

Argument du Projet PROBUBLICS
Le présent projet étudie une transformation des sociétés contemporaines en sociétés de problèmes publics et de controverses publiques. La question du débat public, des sciences citoyennes, de la démocratie technique, de la participation politique à une « problem-centered democracy » reçoit une attention croissante, tout comme la limitation ou le contournement de la démocratie par des stratégies et des procédures que le projet décrira et analysera. L’objectif central est de contribuer au développement de la recherche existante sur les « publics », avec une attention soutenue aux controverses sanitaires et environnementales. Cette étude entend apporter un correctif aux théories existantes sur les institutions et dispositifs établis de la démocratie représentative. Le projet, réunissant les compétences d’historiens, de sociologues et de politistes de PSL ayant déjà formulé des pistes de réflexion sur ces questions s’articule autour de six axes qui sont nourris par des recherches en cours dans nos différents laboratoires et qui ont déjà commencé à être discutés par les chercheurs mobilisés (Généalogie, Expérience, Publics et communs, Mobilisations, Sciences, Expertise et décision, Production d’ignorance).

Projet de recherche soutenu par l’IDEX PSL ANR-10-IDEX-0001-02.