Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Colloques > Colloques du GHPS (archives 2003-2012) > Année 2004

3 corps, classique-quantique, discret-continu : De la calculabilite physicomathematique à une philosophie et à des pratiques de la connaissance, 28 et 29 septembre 2004

Workshop organisé par G. Longo et T. Paul

Le problème à 3 corps classique et quantique (hélium) présente depuis plus d’un siècle une problématique sans cesse renouvelée. Pour le système classique l’étude des orbites périodiques est central; elle constitue aussi depuis plusieurs années une méthode de calcul signifiante du spectre de l’atome d’hélium.

Pour cette raison les progrès récents dans ce domaine, tant numériques qu’analytiques, et touchant à la fois `a la dynamique céleste et `a l’ approximation semi-classique de la mécanique quantique, méritent d’être confrontés. A partir de cette situation, singulière parce que s’y côtoient discret- continu et classique- quantique, voudrait être engagée aussi une réflexion sur le discret et le continu, à caractère épistémologique. Quel contrôle a le praticien qui effectue un calcul, initialement posé dans le cadre analytique, par une méthode ”computationelle”? Que peut dire le philosophe concerné pas l’arithmétisation de problèmes dont l’intelligibilité initiale se situe dans le continu mathématique ? Quel rapport ces questions entretiennent-elles avec d’autres domaines de connaissance et d’expression, en particulier avec les pratiques musicales d’écriture et de numérisation ?

Participants: A. Buchleitner, A. Chenciner, D. Delande, A. Lesne, F. Nicolas, J. Petitot, J-M. Salanskis, C. Simo, Y-M. Visetti.

page web : http://www.di.ens.fr/users/longo