Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil du site > Séminaires > Séminaires du GHPS (2007-2012) > Année 2007-2008

Études sur les sciences / Wissenschaftsforschung

Master cohabilité entre les établissements : Ecole normale supérieure, Université de Paris I, Université de Paris IV, Université de Paris VII

 
A partir du semestre d’hiver 2007/2008, l’université de Bielefeld et l’École Normale Supérieure de Paris conjointement avec les universités de Paris I, Paris IV et Paris VII offrent un cursus intégré de master interdisciplinaire et binational, « Études sur les sciences / Wissenschaftsforschung » relié d'une part au cursus de Bielefeld « History, Philosophy and Sociology of Science » (en bref HSPP) qui fonctionne déjà avec succès, et d'autre part, au master cohabilité LoPHiSS qui fonctionne avec succès entre les quatre établissements parisiens.
 
L’échange est soutenu par l’Université franco-allemande (UFA) et les étudiants reçoivent pendant leur séjour dans le pays partenaire 250 euros par mois pendant dix mois.
 
En outre il y a un accord Erasmus entre l’Université de Bielefeld et l’ENS. Une bourse Erasmus de 150 à 200 euros par mois peut être ainsi obtenue. En tout, il y a la possibilité d’un soutien mensuel qui peut aller jusqu’à 450 euros par mois.
 
Le programme s’adresse aux étudiants qui
 
-         ont déjà obtenu la Licence (BA-Abschluss) convenable,
 
-         aspirent à un diplôme de master franco-allemand dans le domaine des études sur les sciences,
 
-         attachent beaucoup d’importance au suivi intensif par les enseignants,
 
-         sont intéressés par un échange international et veulent obtenir une compétence interculturelle.
 

 
Il devient ainsi possible d’effectuer  un cursus d’études dans le cadre du nouveau cursus intégré de master franco-allemand « Études sur les sciences/Wissenschaftsforschung ». Pendant 2 semestres, les étudiants participent au programme de HPSS à Bielefeld et pendant 2 semestres à l’École Normale Supérieure (ENS) à Paris et dans les Universités de Paris I, Paris IV et Paris VII, tous établissements associés dans le master LoPHiSS (Logique, Philosophie, Histoire, Sociologie des Sciences). Le séjour à l’étranger sera soutenu par des bourses de mobilité de l’UFA et du programme Erasmus.
Des informations supplémentaires se trouvent sur le site du cursus de master "Wissenschaftsforschung/ Études sur les sciences"  :
http://www.uni-bielefeld.de/philosophie/hpss/
 
Personalien :
 
A partir du semestre d’hiver 2007/2008 Prof. Dr. Carsten Reinhardt a pris en charge la coordination du cursus de PD Dr. Sybilla Nikolow.
 

Description courte du cursus « Wissenschaftsforschung/Études sur les sciences“: Organisation, particularités, objectifs
 
Les établissements partenaires dans le cadre du master LoPhiSS (Logique, Philosophie, Histoire, Sociologie des Sciences, délivré par les universités de Paris (Paris I, Paris IV, Paris VII et l’École Normale Supérieure) et l’université de Bielefeld offrent un cursus intégré franco-allemand avec un diplôme de master en philosophie, histoire et sociologie des sciences. Le cursus s’appuie sur les enseignements dans ces domaines délivrés avec les établissements partenaires en philosophie, histoire et sociologie des sciences.
 
L’Université de Bielefeld s’appuie sur ses propres enseignements déjà établis dans le cadre du cursus de master « Histoire, philosophie et sociologie des sciences / Études sur les sciences (HPSS) » Le cursus dure 2 ans et comprend 60 unités annuelles de crédits ECTS et conduit à une reconnaissance académique commune des deux universités – l’université de Bielefeld et l’École Normale Supérieure de Paris ainsi que les autres établissements parisiens impliqués.
 
Dans le cursus de master HPSS, la structure de la connaissance scientifique, son organisation institutionnelle et son intégration dans le contexte social dans l’histoire et le présent est analysée.
 
Cette analyse présuppose le lien des trois perspectives disciplinaires :
 
  • La sociologie des sciences comprend la science comme institution sociale, constituée par des règles sociales spécifiques.
  • La philosophie des sciences place au centre de l’intérêt les points de vue epistémiques des valeurs et de la rationalité cognitive et porte attention à l’aspect éthique de la responsabilité.
  • L’histoire de la science poursuit le développement historique de la science dans ses continuités et ruptures et analyse son importance respective pour l’économie et la société.
 
Ces approches disciplinaires aux accents particuliers se complètent réciproquement et contribuent à une meilleure compréhension de la science.
 
Une réflexion détaillée sur la science a besoin d’un croisement de ces trois point de vues disciplinaires. Les approches sociologiques, philosophique et historiques considèrent des point de vues complémentaires dans l’analyse du système « science ». Le profil interdisciplinaire essentiel du cursus de Bielefeld s’exprime dans cette intégration et ce croisement des disciplines de réflexion sur la science.
 
Le master de Bielefeld « History, Philosphy and Sociology of Science » s’attache au développement international et se distingue par l’intégration de ces trois sous-disciplines de réflexion sur la science. Cette confluence des approches sociologiques, philosophiques et historiques dans un seul cursus est singulière dans le monde. Cependant, l’intégration de ces trois perspectives disciplinaires dans l’Institut pour la recherche sur la science et la technique (Institut für Wissenschafts- und Technikforschung ; IWT) de Bielefeld est déjà pratiquée avec succès et peut s’appuyer pour cette raison sur un ancrage fort dans le profil de recherche à Bielefeld.

Cours, structure et organisation des études
 
Le cursus intégré de master dure deux ans et comprend 120 unités ECTS. Chaque cours dure un semestre. Les enseignements sont offerts par les facultés de l’université de Bielefeld déjà désignées (faculté de sociologie, faculté des sciences historiques, philosophie et théologie) ainsi que par les établissements parisiens (Universités de Paris I, Paris IV, Paris VII, École Normale Supérieure). Les étudiants de Bielefeld font leurs études selon le curriculum HPSS et les unités ECTS obtenus dans les domaines de concentration de LoPhiSS à Paris, seront reconnus. Inversement, les étudiants parisiens font leurs études selon les directives LoPhiSS et les performances obtenues à Bielefeld seront reconnues.
 
 
Le cursus HPSS est constitué
 
a) du domaine obligatoire du module introductif (9 heures par semaine par semestre, 21 unités ECTS)
 
b) du domaine optionnel obligatoire avec 4 modules principaux (6 heures par semaine par semestre, 12 unités ECTS)
 
c) du domaine pratique avec le module pratique (6 semaines de pratique, 10 unités ECTS et un colloque pratique 2 heures hebdomadaires au semestre, 2 unités ECTS)
 
d) du domaine de choix (6 unités ECTS) et
 
e) du domaine de master avec le module terminal (mémoire de master, 30 unités ECTS et un colloque d’examen de 2 heures par semaine par semestre, 3 unités ECTS)
 
Le total de 120 unités ECTS est obtenu par la réussite aux examens accompagnant les études. La validation d’un module est obtenu par un ensemble ( un portefeuille / Portfolio) de 2 performances particulières accomplies sur les contenus d’enseignement du module, dont l’une doit être constituée par un travail personnel. Un tel portefeuille est constitué d’examens écrits et oraux notés dans toutes les unités d’enseignement comprises dans un module ou dans un thème transversal du module total.
 
Le module introductif consiste en trois enseignements introductifs dans les disciplines particulières de la recherche sur les sciences (chacun correspondant à 3 heures par semaine et par semestre), des approches de l’objet de recherche sur la science seront aménagés tel que cet objet s’est formé dans la sociologie, la philosophie et l’histoire de la science.
 
Les quatre modules principaux correspondent à des points de concentration disciplinaires chaque fois spécifiques, mais gardent toujours en vue le croisement interdisciplinaire des approches de réflexion sur la science.
 
Les contenus d’enseignement du module principal « Science et société – société de la connaissance » comprennent la sociologie de la science, la sociologie de la connaissance et le cercle thématique plus large des études sur la science d’orientation de sciences sociales (social studies of science).
 
Le module principal « Méthodes de la science » comprend des enseignements plus avancés concernant la structure de la connaissance scientifique. Il faut compter parmi eux tout particulièrement des cours de méthodologie, de dynamique des théories, de théorie de la confirmation, ainsi que des enseignements de philosophie des disciplines scientifiques particulières (Philosophie de la physique, de la biologie, des sciences sociales). A ce cadre appartiennent également des enseignements d’éthique appliquée et d'éthique de la science.
 
Le coeur du module principal « Développement de la science » est constiutué de cours sur l’histoire institutionnelles et sur le changement théorique dans la science. Une attention particulière est donnée dans ce cadre à la modification des relations entre science et société.
 
Dans le module principal « Organisation et politique scientifique » il est traité des formes d’organisation de la science, des moyens institutionnels de pilotage politique de la recherche, ainsi que de l’influence de la science sur la politique.
 
Pendant les 4 semestres, l'étudaint devra aussi faire un stage de 6 semaines et fréquenter un colloque pratique.
 
Enfin, il y a un module correspondant à la rédaction du mémoire terminal qui est indépendant du siège des responsables. Le mémoire terminal peut être écrit aussi dans le pays partenaire.
 
L'étudiant passe deux semestres dans chaque pays. Cette condition est nécessaire à l’obtention du diplôme de master. Cependant, une certaine flexibilité dans l’organisation temporelle est possible permettant d'obtenir les différentes unités d’enseignement dans des semestres différents. De cette façon on peut organiser son séjour en 2 semestres selon ses propres possibilités et vœux et établir ses propres priorités. À cause de la multitude de l’offre, il y a la possibilité des multiples variations. Il est également possible de passer le semestre, dans lequel on rédige son mémoire terminal dans l’autre pays – toujours sous le suivi de son pays d'origine.
 
Le contrôle des connaissances a lieu selon les modalités propres de chaque pays (c’est à dire pour Bielefeld selon les modalités de HSPP et pour Paris selon les modalités de LoPHiSS). Les examens ont lieu sous forme écrite et orale. Il est également très souhaitable que des formes innovantes soient mises en œuvre, par exemple des présentations de recherche sur des thèmes d’actualité par les étudiants. Les progrès au cours des études seront suivis chaque fois par un tuteur allemand et par un tuteur français issus du corps professoral.
 
Dans le cadre d’un séminaire organisé alternativement par la partie allemande et la partie française l'étudiant présentera et défendra son mémoire de master. Le mémoire de master peut être rédigé soit en allemand, soit en anglais, soit en français et doit comprendre environ 70 pages.
À la fin de ses études l'étudiant recevra un diplôme des établissements partenaires.
 
 

Perspectives professionnelles
 
La formation du master HPSS de Bielefeld souhaite créer des compétences concernant l’administration scientifique et la politique scientifique.
Grâce à l’orientation binationale, on fait en plus la connaissance des cultures philosophiques de l’Allemagne et de la France dans leurs particularités et on obtient à côté des compétences linguistiques aussi des compétences interdisciplinaires et internationales culturelles. Les perspectives professionnelles suivantes peuvent s’offrir :
 
  • Coordination de la recherche et management de la science dans des organisation de recherche complexes (sociétés de Max-Planck, Helmholtz et Leibniz avec leurs instituts et universités)
  • Activité de consultant dans les organisations de soutien à la science (DFG, EU, fondations privées), ainsi que dans les institutions d’évaluation et d’accréditations
  • Modération dans les commissions d’experts
  • Presse et publicité dans les ministères (de la fédération et des länder) et fondations, qui se dévouent au soutien de la science et de l’éducation (fondation de Bertelsmann, association des donateurs (Stifterverband))
  • Activité dans les media (émissions scientifiques à la radio et à la télévision, presse, archives, bibliothèques et musées)
  • Activité dans les organisations publiques et privée dans le domaine du management du savoir
  • Activité dans le management des entreprise de la « Nouvelle économie »
 

Mise en pratique
 
Malgré la standardisation internationale croissante de la recherche sur la science, il y a encore de claires différences entre la culture française et la culture allemande dans le domaine. Sous cet aspect méthodologique et culturel, la valeur ajoutée binationale recherchée doit être obtenue en premier lieu par un attachement permanent des étudiants dans chaque lieu d’études ainsi qu’en second lieu par la rencontre réitérée de l’ensemble des étudiants.
 
Les étudiants sont exonérés des droits d’études à chaque université partenaire.
Les étudiants d’échange ont seulement les droits de semestre à payer. Ainsi, 500€ par semestre sont dus par les étudiants de Bielefeld à l’université de Bielefeld, à l’université de Paris ils sont pourtant délivrés des droits.
En outre une bourse de 250€ par mois pendant dix mois sera garantie pendant le séjour à l’étranger. En plus, une bourse Erasmus peut être obtenue.
 
Tous les étudiants désignent dans chaque cas un tuteur ou une tutrice français et un tuteur ou une tutrice allemand et leur font rapport régulièrement du progrès de leurs études. En outre ont lieu dans chacun des deux lieux d’étude des séminaires mensuels communs de tous les étudiants et enseignants de la place.
 
La connexion entre les deux places sera d’abord créée par un séminaire qui doit être tenu à un rythme annuel alternativement dans les deux pays, et dans lequel les enseignants et étudiants du cursus intégré se rencontrent.
 
En outre une expérimentation à l’aide des moyens de communication électronique serait mise en œuvre ; les travaux de recherche des étudiants pourraient être présentés et discutés en ligne. De la sorte pourrait être atteint un degré plus élevé de mise en réseau des deux lieux d’enseignement.
 

Conditions, candidature, inscription
 
L'étudiant intéressé doit envoyer sa lettre de candidature au responsable du programme jusqu’au 31/08/2007 .
 
La condition d’admission est la Licence (B.A.) (ou la présentation d’un autre attestation d’obtention d’études de niveau au moins équivalent).
 
La lettre de candidature doit contenir en outre un curriculum vitae sous forme de tableau et un exposé donnant des informations sur la motivation et l’aptitude pour le cursus.
 
Si nécessaire, il y aua, à la suite un entretien de sélection ayant pour sujet les buts personnels liés au cursus.
 
De bonnes connaissances linguistiques dans la langue du pays partenaire sont aussi nécessaires. Un certificat de langue (par exemple le diplôme du baccalauréat) doit être ajouté à la lettre de candidature. Un enseignement complémentaire de la langue pourra être le cas échéant indiqués aux étudiants.
 
De bonnes connaissances de la langue anglaise devront être attestées en vue de faciliter l’accès à la littérature internationale.
 

Pourquoi étudier HPSS ?
 
« Je me suis décidé pour le master de HPSS, parce dans ce cursus il y a un lien étroit à l’institut de recherche IWT et au cours gradué qui en fait partie. Le suivi est très intensif et personnel et en tout, il y a une atmosphère agréable pour faire ses études. L’offre des études dans tous les trois domaines est multiple et d’une qualité élevée ainsi qu’une spécialisation individuelle est possible. Moi-même, je me suis spécialisé par exemple dans le domaine de la «recherche universitaire » , parce que je le trouve particulièrement intéressant et je considère les perspectives professionnelles comme bonnes. Mon vœu résultant de mes études de B.A. d’apprendre plus sur les « sciences » et de faire un master équivalent, s’est parfaitement réalisé par les études de HPSS. »
                                                                                                                                 Jan Lukaßen
 
 
« J’aime bien les études de HPSS, parce que des accès interdisciplinaires sont transmis, mais je peux me spécialiser quand même dans un domaine. »
                                                                                                                                 Florin Morar
 
 
« Je pense que les changements épistémiques et institutionnels de la science qui sont reliés au commencement de la société du savoir demandent une nouvelle forme interdisciplinaire de réflexion sur la science. Le cursus de master HPSS établit pour cela de bonnes conditions fondamentales. À côté de ces sous-disciplines, « théorie scientifique » et « histoire scientifique » déjà connues des « science studies », il y a un élément véritable à Bielefeld, la « sociologie de la science ». L’interaction de ces éléments permet une discussion concernant la société avec le sujet d’enquête « Science ». Mon intérêt personnel se trouve dans le domaine des intersections et des divergences de « Science » et « Humanities ». Pour cette raison je travaille pour le moment dans un projet, soutenu par l’IWT, au sujet de « Biologie de l’évolution versus Intelligent Design ».
                                                                                                                      Dominik Mahr

Contacts, Liens
 
 
Responsables du programme
 
Université de Bielefeld
 
Prof. Dr. Martin Carrier
Département Philosophie
Postfach 10 01 3133501 Bielefeld
Tél. / Fax : 0049-521-106-4596 ; 0049-521-106-6441
Internet: http://www.uni-bielefeld.de/philosophie/personen/carrier
 
École Normale Supérieure
 
Professeur Claude Debru
45, rue d’Ulm F – 75005
Tél. / Fax : 0033-144-323-077 ; 0033-144-323-122
 
Professeurs de l’Université de Bielefeld
Martin Carrier, Carsten Reinhardt, Peter Weingart.
 
Professeurs de l’École Normale Supérieure et des Universités de Paris I, Paris IV et Paris VII
Daniel Andler (daniel.andler@ens.fr ), Claude Debru (claude.debru@ens.fr ), Jean Gayon (gayon@noos.fr ), Dominique Lecourt (thomas.bourgeois@univ-paris-diderot.fr ), Alain Leplège (alain.leplege@univ-paris-diderot.fr ), Jean-Jacques Szczeciniarz (jean-jacques.szczeciniarz@univ-paris-diderot.fr  )
Directeur de recherche au CNRS : Karine Chemla (chemla@univ-paris-diderot.fr )
 
IWT

 
A partir du semestre d’hiver 2007/2008, l’université de Bielefeld et l’École Normale Supérieure de Paris conjointement avec les universités de Paris I, Paris IV et Paris VII offrent un cursus intégré de master interdisciplinaire et binational, « Études sur les sciences / Wissenschaftsforschung » qui est relié au cursus de Bielefeld « History, Philosophy and Sociology of Science » (en bref HSPP) qui fonctionne déjà avec succès, et au master cohabilité LoPHiSS qui fonctionne avec succès entre les quatre établissements parisiens.
 
L’échange sera soutenu par l’Université franco-allemande (UFA) et les étudiants reçoivent pendant leur séjour dans le pays partenaire 250 euros par mois pendant dix mois.

Le master a été créé en 2004 en vue de fédérer les enseignements de haut niveau en études sur les sciences dispensés dans des institutions parisiennes. Il l'a été à l'initiative de l'Ecole normale supérieure, sous la responsabilité de Claude Debru. Il regroupe des enseignants-chercheurs appartenant à d'importantes unités de recherche (IHPST à Paris I, Centre de Sociologie de la Sorbonne à Paris IV, Rehseis à Paris VII, Centre d'études des sciences et philosophies arabes et médiévales à Paris VII). Les enseignements sont donnés dans les quatres institutions partenaires, dans lesquelle les étudiants peuvent s'inscrire. Ils ont la facutlé de suivre les enseignements dans d'autres établissements que leur établissement d'inscription. Les étudiants peuvent être d'origines littéraires, scientifiques ou de sciences humaines. Des formations complémentaires sont assurées. Le master est actuellement sous la responsabilité de Jean Gayon (Paris I) et de Jean-Jacques Szcazeciniarz (Paris VII).

Le master possède des dimensions européennes, par l'intermédiaire d'accords Erasmus, ainsi que par des programmes propres à l'Université Franco-allemande. Deux programmes, établis entre l'Ecole normale supérieure, l'Université de Paris VII et les autres partenaires du master LoPHiSS, et des établissements allemands, ont été créés. Le cursus intégré de master, "Cultures, philosophie et éthique médicales" reconnu par l'Université Franco-allemande, est organisé en collaboration avec l'Université de Mayence (Institut d'Histoire, Théorie et Ethique de la Médecine, directeur Norbert Paul), l'Académie européenne pour l'étude des conséquences des progrès scientifiques et techniques (Bad Neuenahr-Ahrweiler, directeur Carl-Friedrich Gethmann, directeur-adjoint Felix Thiele), et l'Université à distance de Hagen (Master d'éthique médicale, directrice Anne Marie Gethmann-Siefert). Un second cursus intégré de master, "Etudes sur les sciences", en partenariat avec l'Université de Bielefeld (Martin Carrier, Peter Weingart), vient d'être reconnu par l'Université Franco-allemande. Les étudiants de ces cursus passent la seconde année de master dans l'établissement étranger. Lers étudiants paient leurs droits dans leurs universités d'origine. Ils reçoivent de l'Univerité Franco-allemande une bourse, qui peut être combinée à l'autres financements (Erasmus etc.). L'Ecole normale supérieure a signé des accords Erasmus avec l'Université de Mayence et l'Université de Bielefeld.