Événements

Table ronde « Cinquante après, Le Hasard et la nécessité et La Logique du vivant »

Table ronde organisée le 25 novembre 2021 par la Revue d’histoire des sciences, dans le cadre du Caphés

Cette table ronde, consacrée à la postérité des deux ouvrages classiques de Jacques Monod, Le Hasard et la nécessité, et François Jacob, La Logique du vivant, accompagne la parution récente (décembre 2020) d’un numéro thématique de la Revue d’histoire des sciences consacré au même sujet dans le cadre du cinquantième anniversaire de la parution des deux ouvrages (1970). Ceux-ci ont eu une empreinte considérable, notamment en sciences humaines, dès leur publication et quasiment sans discontinuer depuis. Ils ont intéressé aussi bien les scientifiques, que les historiens ou les philosophes (comme Canguilhem ou Foucault), et ont été abondamment lus par le grand public, particulièrement celui de Monod. Dans le sillage du numéro de la Revue d’histoire des sciences, cette table ronde souhaite revenir sur certains aspects importants de ces deux textes qui expliquent leur postérité et surtout l’inhabituelle longévité de celle-ci.

Les participants à la table ronde sont des contributeurs au dossier thématique : Laurent LOISON, historien de la biologie, qui a coordonné ce travail ; Henri BUC, ancien élève de Jacques Monod et spécialiste d’enzymologie à l’Institut Pasteur ; Ronan LE ROUX, historien, spécialiste de la cybernétique. La table ronde sera introduite par Michel MORANGE, spécialiste de l’histoire de la biologie moléculaire, qui a lui-même beaucoup travaillé sur l’école pasteurienne à laquelle appartenaient Monod et Jacob.


« Autour de la Dynamique de Leibniz : Sources, recherche, édition »

Table ronde organisée le 31 octobre 2019 par la Revue d’histoire des sciences, dans le cadre du Caphés

À l’occasion de son voyage en Italie en 1689-1690, Leibniz rédige son grand traité de physique, les Dynamica, qui restera inédit de son vivant. Ouvrage difficile d’accès, il reste méconnu des historiens des sciences et ne bénéficie pas, à ce jour, d’une édition fiable, un projet qui n’a pu voir le jour que dans la dernière décennie. Favorisées par le progrès dans l’édition des manuscrits inédits, de nouvelles interprétations de la physique leibnizienne sont aujourd’hui possibles.

La table ronde « Autour de la Dynamique de Leibniz : Sources, recherche, édition » organisée par la Revue d’histoire des sciences le 31 octobre 2019 suite à la parution de son numéro de juin 2019, dirigé par David Rabouin et Vincenzo de Risi [Sommaire], est revenue sur ces nouvelles pistes. Animée par David Rabouin, elle a fait dialoguer sur ce sujet trois spécialistes de la physique de Leibniz : Laurence Bouquiaux (université de Liège), François Duchesneau (université de Montréal), Eberhard Knobloch (Technische Universität Berlin)

On peut réécouter les interventions à cette table ronde sur le site [Savoirs ENS].


« Autour de Canguilhem : Sources, recherche, édition »

Table ronde organisée le 15 novembre 2018 par la Revue d’histoire des sciences, dans le cadre du Caphés

Avec cette table ronde, il s’agissait de marquer la parution, en décembre 2018, du numéro de la Revue d’histoire des sciences intitulé « Canguilhem et la biologie », dirigé par Laurent Loison [Sommaire], et celle du tome V des Œuvres complètes de Canguilhem : Histoire des sciences, épistémologie, commémorations 1966-1995, éd. Camille Limoges (Paris : Vrin, 2018).

Robert Fox (université d’Oxford), président du comité scientifique de la Revue d’histoire des sciences, a coordonné les interventions de Jean-François Braunstein (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Claude Debru (École normale supérieure), Laurent Loison (CNRS, IHPST) et Iván Moya Diez.

On peut réécouter les interventions à cette table ronde sur le site [Savoirs ENS].